En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

"On ne peut pas partir au combat avec l'espoir de revenir intact. Au départ, déjà, il y a le sang et le deuil.

Au départ, déjà, la certitude qu'il n'y aura aucune victoire pleine et joyeuse". Laurent Gaudé nous entraîne dans des destins croisés, de grands moments d'histoire mais aussi d'Histoire en suivant à travers le temps des hommes et des femmes devant livrer leur propre bataille (Hannibal, le Général Grant, Hailé Sélassié, Mariam et Assem). Avec cette question fondamentale: au bout du compte, y a t-il seulement un vainqueur ?
Mais si je ne devais retenir qu'un passage de ce livre complexe et bouleversant, ce serait celui-là:
"Elle a eu peur d'être comme lui. D'avoir tout raté. [...]...et elle sait qu'elle n'a pas connu l'échec comme cet homme. Ce n'est pas ainsi que les choses se sont jouées. Réussir ou rater, non. Elle a réussi ce qu'elle a entamé, ce à quoi elle s'est appliquée. Elle a plongé dans la vie avec passion, s'est débattue, a bataillé... Où est l'échec ? Ce qu'elle connaît, c'est la défaite, mais c'est autre chose. "

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir